Lilly et Incyte dévoilent des premiers résultats positifs pour l’étude nord-américaine de phase III (BREEZE-AD5) sur le baricitinib, un inhibiteur sélectif des protéines JAK, destiné au traitement oral de la dermite atopique modérée ou sévère

  • Le baricitinib a satisfait au critère d’évaluation principal de l’étude, soit une réduction d’au moins 75 % de l’inflammation cutanée, et aux critères secondaires clés.

  • Le profil d’innocuité du baricitinib correspondait aux résultats connus en ce qui concerne l’innocuité du baricitinib pour le traitement de la dermatite atopique.

  • Les résultats de cette étude menée en Amérique du Nord continuent d’étayer les demandes réglementaires. 

TORONTO (Ontario) – Le 11 février 2020 - Eli Lilly and Company et Incyte ont annoncé que le baricitinib avait atteint le critère d’évaluation principal de BREEZE-AD5, une étude préclinique de phase III avec répartition aléatoire et contrôlée par placebo évaluant l’innocuité et l’efficacité du baricitinib pour le traitement des patients adultes atteints de dermatite atopique modérée ou sévère. Le critère d’évaluation principal était défini comme étant la proportion de patients ayant atteint une réduction d’au moins 75 % de leur score EASI (Eczema Area and Severity Index – indice de l’étendue et de la gravité de l’eczéma) entre le début de l’étude et la semaine 16.

« La dermatite atopique est une maladie cutanée chronique qui touche environ un à trois pour cent des adultes du monde entier 6. Nous sommes conscients des conséquences potentiellement désastreuses de cette maladie sur la qualité de vie d’une personne et de la nécessité de disposer d’options de traitement supplémentaires, a déclaré le D r Doron Sagman, vice-président, R-D et Affaires médicales, Eli Lilly Canada. Nous sommes ravis que le baricitinib ait satisfait au critère d’évaluation principal de l’étude BREEZE-AD5, et nous continuerons de nous concentrer sur des solutions centrées sur le patient. » 

BREEZE-AD5 est une étude multicentrique à double insu, avec répartition aléatoire et contrôlée par placebo qui a été conçue pour l’Amérique du Nord et y a été menée afin d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de doses de 1 mg et de 2 mg de baricitinib utilisé en monothérapie pour le traitement des patients adultes atteints de dermatite atopique modérée ou sévère. Dans cette étude, la dose de 2 mg de baricitinib a satisfait au critère d’évaluation principal défini par la proportion de participants ayant atteint une réduction d’au moins 75 % de leur score EASI (EASI75) à la semaine 16. Le baricitinib a également satisfait aux critères secondaires clés comprenant une autre mesure de l’inflammation cutanée définie par la disparition complète ou quasi complète des lésions (vIGA de 0 ou de 1 à la semaine 16) et une amélioration d’au moins 2 points du score vIGA (Validated Investigator’s Global Assessment ou échelle d’évaluation globale validée par l’investigateur) pour la dermatite atopique, en plus de réduire l’intensité des démangeaisons. 

Placebo (n = 147) Baricitinib à 1 mg (n = 147) Baricitinib à 2 mg (n = 146)

EASI75 à la semaine 16, n (%)

Placebo (n = 147):

12 (8,2)

Baricitinib à 1 mg (n = 147):

19 (12,9)ǂ

Baricitinib à 2 mg (n = 146):

43 (29,5)***

vIGAª de 0 ou 1 à la semaine 16, n (%)

Placebo (n = 147):

8 (5,4)

Baricitinib à 1 mg (n = 147):

19 (12,9)*

Baricitinib à 2 mg (n = 146):

35 (24,0)***

Amélioration de 4 points sur l’EEN des démangeaisons à la semaine 16, n (%)

Placebo (n = 147):

7 (5,7)

Baricitinib à 1 mg (n = 147):

21 (15,9)*

Baricitinib à 2 mg (n = 146):

33 (25,2)***

ǂ p = non significatif (n.s.), * p ≤ 0,05 et *** p ≤ 0,001 pour le baricitinib par rapport au placebo, selon une analyse non ajustée pour la multiplicité. Imputation des données sur les sujets n’ayant pas répondu à un traitement de secours avec un corticostéroïde topique. 
ª vIGA = échelle d’évaluation globale validée par l’investigateur.

Le profil d’innocuité du baricitinib dans l’étude BREEZE-AD5 correspondait aux résultats connus quant à l’innocuité de ce produit pour le traitement de la dermatite atopique. Les effets indésirables survenus en cours de traitement (EIST) comprenaient le plus souvent les infections des voies respiratoires supérieures, la rhinopharyngite et la diarrhée. L’étude ne fait état d’aucun cas de thromboembolie veineuse (TEV) ou de décès. Les résultats complets de l’étude BREEZE-AD5 seront divulgués dans le cadre de futurs congrès scientifiques et dans des revues avec comité de lecture.

« Ces premiers résultats sont encourageants et montrent que le baricitinib pourrait être une option thérapeutique efficace pour les patients aux prises avec la dermatite atopique modérée ou sévère et dont les besoins sont demeurés jusqu’à présent insatisfaits », a affirmé la D re Gooderham, dermatologue et investigatrice de l’étude.
 

À propos de BREEZE-AD5 

BREEZE-AD5 est une étude de phase III multicentrique avec répartition aléatoire, à double insu et contrôlée par placebo menée auprès de patients adultes atteints de dermatite atopique modérée ou sévère. L’étude BREEZE-AD5, qui a été conçue pour l’Amérique du Nord et y a été menée, évaluait l’efficacité et l’innocuité de doses de 1 mg et de 2 mg de baricitinib utilisé en monothérapie pour le traitement des patients adultes atteints de dermatite atopique modérée ou sévère. Le critère d’évaluation principal était défini comme étant la proportion de participants présentant une réduction d’au moins 75 % de l’étendue et de la gravité de leur eczéma (EASI75) à la semaine 16. Dans la foulée des premiers résultats de BREEZE-AD4 annoncés récemment, BREEZE-AD5 vient compléter la synthèse du programme de développement BREEZE. Les résultats des études BREEZE-AD1, AD2 et AD7 ont été divulgués en 2019.
 

À propos d’OLUMIANT MC   

OLUMIANT (baricitinib) est indiqué en association avec le méthotrexate (MTX) pour atténuer les signes et les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (PR) modérée ou sévère chez les patients adultes qui ont obtenu une réponse insatisfaisante à un ou plusieurs antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM). OLUMIANT peut être utilisé en monothérapie en cas d’intolérance au MTX 1.

OLUMIANT, croit-on, perturberait l’activité de protéines appelées  janus kinases (protéines JAK). Normalement, les protéines JAK contribuent à activer le système immunitaire au besoin. Le système immunitaire provoque alors de l’enflure et une sensibilité. Cette réaction est appelée « inflammation ». Il existe quatre protéines JAK connues : JAK1, JAK2, JAK3 et TYK2. Les cytokines JAK dépendantes ont été mises en cause dans la pathogenèse d’un certain nombre de maladies inflammatoires et auto-immunes 1. OLUMIANT est doté d’une plus grande puissance inhibitrice à l’égard des protéines JAK1, JAK2 et TYK2 qu’à l’égard de la protéine JAK3; toutefois, en ce qui concerne l’efficacité thérapeutique, la pertinence de l’inhibition des protéines JAK reste encore à déterminer.

À propos de la dermatite atopique  

La dermatite atopique, ou eczéma atopique, est une maladie cutanée chronique et récidivante caractérisée par des démangeaisons intenses, une sécheresse de la peau et une inflammation pouvant toucher n’importe quelle partie du corps 2. La dermatite atopique est une maladie hétérogène, tant sur le plan clinique que biologique, mais elle peut être caractérisée au départ par certains symptômes chroniques comme des démangeaisons, une rougeur et des lésions cutanées souvent accompagnées de poussées ou d’exacerbations épisodiques, parfois imprévisibles 3,4. La dermatite atopique touche environ un à trois pour cent des adultes du monde entier 5

La dermatite atopique modérée ou sévère se caractérise par des démangeaisons intenses provoquant des lésions cutanées visibles 6. Comme d’autres maladies inflammatoires chroniques, la dermatite atopique est une maladie à médiation immunitaire faisant intervenir une interaction complexe de cellules immunitaires et de cytokines inflammatoires 7.

À propos des activités de Lilly dans le domaine de la dermatologie

En empruntant des sentiers inexplorés de la science, nous perpétuons la tradition de Lilly d’offrir des médicaments novateurs qui répondent à des besoins jusque-là insatisfaits et qui changent des vies partout dans le monde. Les répercussions des maladies cutanées ne se limitent pas à la peau. Nous sommes conscients des effets dévastateurs qu’elles peuvent avoir sur la vie des gens. Chez Lilly, nous œuvrons sans relâche à la constitution d’une gamme robuste de produits dermatologiques qui nous permet d’offrir des solutions novatrices et centrées sur les patients, afin que les patients atteints de maladies cutanées puissent aspirer à une vie sans entraves.

À propos d'Eli Lilly Canada

Eli Lilly and Company est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d’offrir une vie meilleure aux citoyens du monde entier. Notre entreprise a été fondée il y a plus d’un siècle par le colonel Eli Lilly, un homme voué à la mise au point de médicaments de grande qualité répondant aux besoins de la population. Aujourd’hui, nous demeurons fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s’efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d’en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être de nos communautés grâce à la philanthropie et au bénévolat. 

Eli Lilly Canada a été créée en 1938 à la suite d’une collaboration de recherche avec des chercheurs de l’Université de Toronto, laquelle a abouti à la mise au point de la première insuline commercialisable au monde. Notre travail se concentre sur les domaines de l’oncologie, du diabète, de l’auto-immunité, des affections neurodégénératives et de la douleur. Pour en savoir plus au sujet de Lilly Canada, nous vous invitons à consulter notre site Web au www.lilly.ca/fr.

Pour connaître notre point de vue sur les questions de soins de santé et d’innovation, suivez-nous sur Twitter@LillyPadCA

À propos d’Incyte 

Incyte, une société biopharmaceutique présente dans le monde entier et dont le siège social est situé à Wilmington, dans le Delaware, s’est donné pour mission de trouver des solutions à des besoins médicaux prépondérants non satisfaits grâce à la découverte, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques exclusifs. Pour en savoir plus sur Incyte, nous vous invitons à consulter son site Web à l’adresse Incyte.com et à la suivre sur Twitter, à l’adresse Twitter@Incyte.

-30-

Relations avec les médias :

Samira Rehman
Rehman_Samira@lilly.com
647-617-1994

RÉFÉRENCES

  1. Monographie d’OLUMIANT.

  2. Zuberbier T, Orlow SJ, Paller AS,  et al. Patient perspectives on the management of atopic dermatitis.  The Journal of Allergy and Clinical Immunology, 2006;118: 226-32.

  3. Thijs JL, Strickland I, Bruijnzeel-Koomen C,  et al. Moving toward endotypes in atopic dermatitis: identification of patient clusters based on serum biomarker analysis.  The Journal of Allergy and Clinical Immunology, 2017.

  4. Langan SM, Thomas KS, Williams HC. What is meant by "flare" in atopic dermatitis? A systematic review and proposal.  Arch Dermatol, 2006;142:1190-6.

  5. Nutten S. Atopic dermatitis: global epidemiology and risk factors.  Annals of Nutrition and Metabolism, 2015;66(suppl. 1): 8-16. 

  6. Yosipovitch G, Papoiu AD. What causes itch in atopic dermatitis? Current Allergy and Asthma Reports. 2008;8:306-11.

  7. Weidinger, S, Novak, N. Atopic dermatitis.  The Lancet, vol. 387, 2016;10023:1109-22.